CE QUE VOUS SOUHAITEZ POUR REYRIEUX

Nos propositions pour Reyrieux

Notre méthode : le travail, la transparence et la concertation. Nous avons assisté à tous les conseils municipaux pour connaître les dossiers. Nous avons organisé depuis plus de 2ans et demi, 15 réunions publiques et distribué 7 bulletins d'information. Un questionnaire a été envoyé à tous les habitants en janvier 2019 et deux soirées de réflexion ont été organisées les 15 et 17 octobre 2019 : plus de 300 propositions ont ainsi été formulées. Nous les avons synthétisées, analysées, évaluées. Notre programme, c'est le vôtre. Voici ce que vous souhaitez pour Reyrieux et ce que nous proposons concrètement pour y parvenir :

 

1 - UNE COMMUNE BIEN GERÉE

La méthode proposée :

- Elaborer à cet effet un budget permettant de retrouver la capacité de financer des projets (autofinancement), seule solution sérieuse :

  • en recherchant des ressources financières (dont subventions, mécénat territorial, etc…) et en limitant si possible le poids de la fiscalité locale,

  • en maîtrisant les dépenses (dont renégociation des contrats, mutualisation des achats, économies d'énergie, etc…).

- Prioriser les investissements en fonction des moyens financiers réels et des besoins.

- Ramener l'endettement et la charge des remboursements d’emprunt au niveau des communes de même taille.

Focus sur les pénalités de retard liées à la carence en logements sociaux (loi Solidarité Renouvellement Urbain – SRU-) :

Elles ont coûté durant le mandat précédent 299 040 € (chiffres figurant dans les budgets 2014 à 2019). Elles sont plafonnées à 5% des dépenses réelles de fonctionnement ; ce sont des dépenses déductibles dès lors que la commune investit elle-même dans le logement social. Un programme de construction sincère, raisonnable et étalé dans la durée permettra de les réduire, voire de les supprimer et ce d'autant plus si la commune active les nouvelles modalités de la loi SRU. L'objectif est de poursuivre la construction de logements aidés mais en adéquation avec les besoins réels et la capacité de financer des infrastructures.

 

2 – UN TERRITOIRE BIEN AMENAGÉ

Comment ?

- En lançant immédiatement une révision simplifiée du Plan Local d'Urbanisme (PLU) afin de gommer toutes les incohérences et permettre à la commune de mieux maîtriser la densification.

- En contrôlant l'exécution des travaux.

- En renégociant le traité de concession de la Zone d'aménagement concerté (ZAC) dont le périmètre disproportionné ne permet pas de répondre aux besoins en logements sociaux et qui aboutit à la destruction de terres agricoles. La révision doit viser à intégrer :

            - une école repositionnée et redimensionnée,

            - une résidence sénior proche de l'école et du centre du village,

            - un accueil de jour (Lucioles),

            - un établissement et service d'aide par le travail (ESAT),

            - un parc public,

            - une zone de loisirs étendue à proximité du terrain de foot,

            - des logements répartis en petits collectifs en favorisant les logements passifs (logements très basse consommation énergétique)

            - de l'habitat participatif,

            - la revalorisation du ruisseau de la Creusette avec chemin piétonnier et            bancs.

- En investissant dans le logement social à l'occasion des ventes dont la commune est informée (qui permet en outre de déduire les pénalités liées à la loi SRU).

- En recensant les logements vacants et les bailleurs privés.

- En facilitant l'aide à la rénovation.

- En créant un plan de déplacement urbain adapté aux piétons, aux vélos et aux voitures.

- En réaménageant le centre bourg (réorganisation du stationnement, piétonisation progressive de la place, structure couverte pour les manifestations).

- En accélérant le déploiement de la fibre avec le concours du SIEA (Syndicat intercommunal d'énergie et d'é-communication de l'Ain).

FOCUS sur la renégociation de la ZAC :

La ZAC est un outil d’aménagement régi par un contrat (traité de concession) signé entre le groupement OPAC DYNACITE et la commune.

L'objectif n'est pas de résilier ce contrat mais de le réviser, de l’adapter aux besoins, ce qui est permis dans tout contrat et par les deux parties. Cette possibilité a été confirmée par l’OPAC lors d’un rendez-vous du 26 septembre 2017 et lors du conseil municipal du 20 mai 2019. La renégociation qui implique la recherche d'un compromis, n'implique le versement d'aucune indemnité.

 

3 - UNE COMMUNE RESPECTUEUSE DE L'ENVIRONNEMENT

Nos intentions :
- Mettre en place un conseil de l'environnement composé d'habitants et d'élus, chargé d'émettre des avis et de formuler des propositions.
- Préserver et planter des arbres et des haies adaptées aux insectes pollinisateurs.
- Multiplier les actions de sensibilisation envers les enfants, les jeunes et les adultes (ateliers permaculture, gestion des déchets, fabrication et pose de nichoirs, installation de ruches, etc).
- Soutenir nos agriculteurs et les associer à nos actions en faveur de l'environnement.
- Aménager le bassin du Cerdon en l'érigeant en zone de protection de la biodiversité. - Développer les énergies renouvelables dans les bâtiments publics.
- Restreindre voire supprimer l'éclairage public la nuit (restriction de la pollution lumineuse).

 

4 - UNE COMMUNE QUI ENCOURAGE ET PROTÈGE

EDUCATION ET PERI SCOLAIRE


- Construire une école à taille humaine en entrée de ZAC.

- Réhabiliter la maternelle du Bret dans l'attente de la construction de la nouvelle école (suppression des structures modulaires actuelles).

- Volonté de maintenir une restauration scolaire de qualité en préservant le mode de préparation actuelle (cuisine à Reyrieux à partir de produits locaux).

- Réorganiser l'accueil périscolaire (durée, places, locaux).

- Soutenir les projets émanant des écoles et des associations de parents.

- Mettre en place un Conseil municipal des jeunes.

Focus sur la construction d'une nouvelle école :

Soucieux d'offrir aux enfants de Reyrieux une éducation de qualité, nous proposons de réviser le projet de construction du groupe scolaire initié en 2016. L'école doit être repositionnée proche du cœur du village en entrée de ZAC. Elle doit être réduite, la commune n'ayant pas besoin de 18 classes. Les effectifs n'explosent pas (baisse des effectifs en primaire et 13 élèves de plus en maternelle en 3 ans) mais il faut anticiper l'avenir. Financièrement, annoncée initialement à 6 875 582 € HT (dont la moitié à porter par la commune) une réduction à 12 classes permettrait une économie de 3 444 182 € HT avec un gain de surfaces de 1 075 m2.

ACTION SOCIALE


Nos priorités :

- Poursuivre les politiques en place en faveur des personnes âgées et handicapées tout en mettant l'accent sur le repérage des personnes isolées afin de répondre aux mieux à leurs besoins et en développant des offres de services divers (notamment aide administrative, navette, fracture numérique). 

- Initier des actions et des rencontres intergénérationnelles (exemple : soutien scolaire).
- Continuer et développer les actions menées par les acteurs de la petite enfance pour répondre aux besoins des parents et au bien-être de l'enfant.

- Travailler sur les missions du Centre Communal d'Action Sociale (CCAS) en adéquation avec les besoins du territoire.

- Conduire des actions de prévention à l'intention des jeunes en partenariat avec les services concernés du conseil départemental.

- Développer la mise en place des chantiers jeunes pendant les vacances scolaires. 

 

5 - UNE COMMUNE QUI RASSEMBLE

CULTURE, SPORT ET LOISIRS

Nos volontés :

- Favoriser la culture pour tous en faisant évoluer la politique culturelle par la recherche de nouveaux partenariats.

- Poursuivre et développer le soutien matériel et financier aux associations en encourageant les manifestations et animations dans le village.

- Réaliser les équipements sportifs manquants en fonction du budget.

Focus sur le Galet : cet équipement permet à de nombreux Talançonnais ou non de bénéficier d'une offre culturelle diversifiée. Il a cependant un coût que la commune supporte seule (environ 230 000 € en moyenne par an en charges de fonctionnement). Valoriser cette structure en réfléchissant à d'autres utilisations avec les acteurs concernés, voire avec la communauté de communes, sera une des clés de son rayonnement futur.

 
 

6 - UNE COMMUNE QUI INNOVE

ENTREPRISES, COMMERCES ET SERVICES


Nos propositions :

- Travailler en concertation avec les commerçants, les artisans, les entreprises et les agriculteurs pour qu'ils soient davantage associés à la vie de Reyrieux.

- Créer un marché bio et de spécialités locales.

- Développer un marché du soir.

- Favoriser les entreprises et les commerces locaux dans les marchés publics dans le respect du code de la commande publique.

- Œuvrer avec la Communauté de communes et la chambre de commerce et d'industrie pour maintenir et développer des activités sur la zone industrielle.

- Permettre le retour d'une agence postale grâce à l’engagement déjà acquis du président de l’observatoire de la présence postale.

COMMUNICATION ET GOUVERNANCE MUNICIPALE


Nos engagements :

- Informer les habitants par des bulletins mensuels ou bimestriels courts et pratiques.

- Mettre en place des comités de quartiers pilotés par un élu du secteur géographique concerné.

- Installer un Conseil de sages (dont l'expérience et la connaissance du village est une richesse à valoriser) et un Conseil de jeunes (qu'il faut écouter et responsabiliser).

- Instaurer des débats citoyens afin d'enrichir notre réflexion et impliquer la population dans l'avenir de notre commune.

- Proposer une délégation aux conseillers municipaux d'opposition afin que nous travaillions ensemble de façon constructive.

- Ouvrir le Conseil municipal aux questions des habitants présents.

LE 15 MARS, POUR REYRIEUX ET VOS ENFANTS, CHOISISSEZ LE CHANGEMENT, LE BON SENS ET …LE BON TEMPS !

 

©2020 par Pour un nouveau visage de Reyrieux, avec vous !. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now